Nouveaux usages

Petits rituels et bonnes habitudes : la culture d’entreprise chez Morning.

L'équipe Morning sur son balcon à l'Hôtel de la Marine L'équipe Morning sur son balcon à l'Hôtel de la Marine

 On vous dit tout sur notre culture d’entreprise !

En 2021, Morning a franchi le cap des 150 collaborateurs. Une nouvelle dimension qui révèle des ambitions et ouvre de sacrées perspectives. Cependant, cette taille peut s’avérer être un obstacle à l’agilité – condition nécessaire à la production d’idées neuves. Pour éviter les écueils inhérents aux grandes structures et conserver la fraîcheur d’une organisation horizontale, l’équipe Morning invente en permanence de nouveaux rituels. En ligne de mire, une seule obsession : comment faire en sorte que tout le monde soit acteur de l’aventure ? Voici un déroulé rapide de certains rituels, pour vous donner une idée de notre mode de travail ! 

#1 Les rituels pour se responsabiliser

La confiance. La culture de la team repose sur la confiance (en soi, en son travail et en les autres). Elle est nécessaire pour prendre en main ses missions, ses projets et cela implique logiquement de se tromper et de réessayer, et c’est tant mieux car nous sommes de grands adeptes du test & (fail &) learn. Dans ce climat, les responsabilités sont donc légion. De cette base découlent plusieurs éléments comme le droit à l’erreur que nous venons de citer : la responsabilisation dès la première heure ou la non-négociation des salaires.

Le mode projet. Chez Morning, nous fonctionnons “en mode projet”. Chacun peut à tout moment créer un projet en parallèle de ses missions en collaborant avec d’autres collègues. Il peut s’agir de réalisations ponctuelles comme la fabrication d’une bière mais aussi des projets à plus long terme, à l’instar de Go GreenÀ l’origine, ce projet visait à embarquer quelques volontaires à lancer différentes initiatives écologiques : organisation de la Semaine du climat, mise à disposition des éco-cups, installation d’urinoirs sans eau, etc. Mais le plus important est que ce projet a suivi son chemin et nous avons embarqué toute l’entreprise dans cette aventure. Aujourd’hui l’impact est un de nos piliers. Nous avons multiplié les actions pour réduire notre impact que ce soit dans l’aménagement, nos partenaires et avec nos colocs. Nous sommes d’ailleurs en train de finaliser notre travail pour devenir B-Corp. 

Le bureau éco-conçu Morning
L’une des suites du projet Go Green : l’éco-conception d’une gamme de mobilier de bureau. Ce bureau éco-conçu en est la première pièce, présente dans tous les bureaux de Concorde.

Les Feedbacks. Dans la perspective de rendre les salariés toujours plus autonomes et en constante progression, ils se soumettent régulièrement à l’exercice des feedbacks entre pairs, que ce soit pour revenir sur un projet, reconnaitre le travail de quelqu’un ou souligner un point d’amélioration. Ces retours constructifs et poussés leur permettent de muscler leur communication et d’évoluer dans un environnement encourageant la progression et la transparence.

La Teampérature. Deuxième cas d’usage ponctuel des feedbacks : la Teampérature. Au delà d’un jeu de mot assez subtil, il s’agit d’un questionnaire envoyé à l’équipe tous les mois. Au menu : connaitre l’humeur de chacun, son implication, sa fierté de travailler dans l’équipe, son stress, sa charge de travail. Tous les résultats sont compilés, expliqués et renvoyés à l’équipe. Un moyen génial pour prendre la température globale de l’entreprise.

Outre ces deux cas d’usage, les feedbacks se font au quotidien, dans chaque équipe, que ce soit pour revenir sur un projet, reconnaitre le travail de quelqu’un ou simplement souligner un point améliorable. 

#2 Les rituels pour libérer la parole.

Bas les masques. Les nouveaux arrivants chez Morning sont invités à déjeuner avec le fondateur de l’aventure, Clément Alteresco. En substance, le message transmis aux nouvelles recrues est le suivant : « Soyez vous-mêmes. N’enfilez surtout pas de masque car vous ne pourrez pas exprimer franchement ce que vous avez dans le coffre. » Quand le masque tombe, bien d’autres choses disparaissent avec lui. Les noeuds au cerveau évidemment, mais pas seulement. C’est aussi la fin des petites histoires chuchotées dans les couloirs et des jeux de pouvoir. Les échanges deviennent plus francs car les équipes se connaissent, vraiment.

L’open Alté et l’open RH. N’importe qui peut demander aux RH ou à Clément Alteresco de lui consacrer du temps, que ce soit physiquement autour d’un café, un déjeuner, par téléphone ou mail. Il suffit d’envoyer un mail en précisant la forme de l’échange. Histoire de demander des feedbacks, des conseils, un avis sur un projet en particulier ou de poser des questions sur à peu près n’importe quoi. 

Le mail du vendredi. A noter que chaque semaine se termine par le mail du vendredi. L’objectif ? Inciter chacun à raconter sa semaine pour partager fiertés/bonheurs/échecs dans un email envoyé à son équipe. Quelques questions très simples, à compléter selon les envies de chacun.

Comment ça va ?
Un sujet que tu veux partager ?
Une idée qui déchire cette semaine ?
Que retiens-tu de la semaine écoulée ?
Qu’est ce que tu as aimé … ou pas ?
Quels seront tes moments forts la semaine prochaine ?

 

Le déminage. Une règle d’or chez Morning est de ne laisser aucun problème ou non-dit prendre des proportions démesurées. Dès qu’un souci se profile avec un collègue, on lui propose un déminage : « tu viens on démine ! » . Le terme désigne un moment d’échange entre collègues au cours duquel chacun doit se dire les choses avec franchise et bienveillance pour désamorcer les tensions. Il est possible de proposer à 2 personnes qui n’osent pas de déminer entre elles. Exit les polémiques, petites histoires et grandes critiques.

#3 Les rituels pour cultiver la sérendipité.

Télétravail & flex-office. Chez Morning, les deux pratiques font partie des habitudes. Chez nous le télétravail (ou le remote) c’est à la maison, mais aussi au sein de nos 26 espaces de travail. Si les salariés travaillent d’ordinaire au sein d’un même espace Morning tout au long de l’année, chacun est invité à en investir d’autres. L’objectif ? Rencontrer de nouvelles personnes et s’ouvrir à de belles surprises. Ce dernier point peut sembler plus simple pour un spécialiste du coworking, il n’en est pas moins l’un des points clés pour cultiver la sérendipité. Et comme on pratique le flex-office, personne n’a de bureau attitré ! Tout cela doit évidemment se faire de manière organisée, en accord avec son équipe. C’est un système flexible mais basé sur la confiance et le respect de certaines règles. 

Le defocus. Car il est très important de sortir la tête du guidon pour aller chercher des idées neuves, l’équipe, les délégués du personnel ou les RH organisent parfois des activités de « defocus ». Séminaire, apéros, activités sportives, soirées à thème, ou encore hackathon. C’est ce qu’ont notamment lancé les développeurs il y a quelques mois. Pendant 3 jours, toute l’équipe s’est rassemblée dans une même pièce pour plancher en groupe de quatre sur des problématiques précises, hors de leur spectre habituel. Menée au sein de l’équipe produit / développeur, l’initiative est moins transversale que celles énoncées plus haut. Cependant, le jury en charge d’élire le projet lauréat était composé de personnes issues d’autres équipes (RH, admin, communication). Pour l’anecdote, c’est une application de conciergerie collaborative qui a remporté la place d’honneur.

Le hackathon qui se tenait chez Morning, République, en juin 2019.

Le Team Lab. Un nom pour parler de formation entre pairs. Morning est riche de par la diversité de ses métiers et nous comptons bien le développer. Le métier de Morning Manager n’existe pas ailleurs par exemple. Nous employons des ébénistes, des architectes d’intérieur, des baristas et la liste est encore longue. Et surtout plus on apprend, plus on se développe et on progresse. Alors un jour tous les deux mois, des employés proposent de former leurs pairs sur leur sujet d’expertise / de prédilection. Ces ateliers peuvent être professionnels ou personnels : Initiation au code, apprendre à faire passer un entretien, tips en négociation ou sinon cours de broderie, de chant ou initiation à l’ébénisterie. 

#4 Les rituels de début, milieu et fin d’aventure.

L’onboarding. Tout est fait pour soigner l’arrivée des nouvelles recrues. Chaque nouveau se voit attribuer un parrain/une marraine, qui aura pour rôle de l’intégrer dans la Team au cours de ses premières semaines et qui le/la présentera lors du petit déjeuner le jour de leur arrivée. Ensuite ils sont formés communément sur la culture, point business, formation Asana, présentation de l’impact, présentation des RDK, formation feedback etc et des formations/RDV propres à leur équipe/leur métier. En parallèle ils découvrent les différents espaces Morning pendant quelques jours et au bout de trois semaines ils sont invités à remplir leur rapport d’étonnement. Ils peuvent alors donner les points forts et axes d’amélioration de cet onboarding ainsi que de l’entreprise plus largement. 

La rémunération. Elle évolue en fonction du parcours du collaborateur. Pour comprendre au mieux son évolution, prenons l’exemple d’Inès. Elle est embauchée à un salaire fixe en avril 2021. En décembre, sa rémunération augmente pour deux raisons. D’abord, elle obtient une augmentation dépendant du « coût de la vie » afin de préserver son pouvoir d’achat, ainsi qu’une augmentation annuelle pour son année passée en plus dans chez nous. Mais ce n’est pas tout, sa contribution sera également récompensée par un bonus collectif dépendant du CA de la boite ainsi qu’une récompense individuelle non monétaire. Cela aura lieu chaque année. Mais tous les deux ans, son coordinateur remplit une grille afin de déterminer si la rémunération d’Inès doit être réévaluée de manière exceptionnelle en fonction de certains critères : niveau d’expertise, progrès dans son travail, prise d’initiatives, transmission des connaissances et j’en passe. Vous en voulez encore ? Nous attribuons également des BSCPE (Bons de Souscription de Paris de Créateur d’Entreprise), des actions de Morning, parce que comme le dit Clément Alteresco « il n’y a pas de raison que le capital n’appartienne pas en partie à ceux qui le valorisent ». Ces BSPCE sont distribués aux collaborateurs en CDI depuis au moins 8 mois d’ancienneté et peuvent ensuite être transformés en liquidités à certaines dates. 

La cooptation. Chacun étant ambassadeur de Morning quand il/elle y travaille, tout le monde devient naturellement recruteur. Surtout que travailler avec ses potes peut-être assez tentant. Vous savez ce qu’ils valent et ce à quoi ils sont bons. Pour encourager cette pratique, une prime de cooptation revient à tout collaborateur qui fait rentrer un ami, une connaissance, une cousine chez Morning. 

L’offboarding. Il est aussi soigné que l’onboarding. La fin de l’aventure est aussi importante que son début, nous avons donc à coeur de rendre le départ le plus serein possible. Deux possibilités de départ s’offre aux recrues : la démission et la rupture conventionnelle. Dépendamment de son ancienneté, chaque personne peut partir avec une indemnité complémentaire (qui vient s’ajouter à l’indemnité légale) ainsi qu’un budget pour réaliser « un dernier kiff ». Ce qui signifie que le collaborateur sur le départ peut choisir parmi trois options de « dernier kiff » : un team building avec son équipe, un voyage, ou une formation. Morning offre alors une enveloppe pour réaliser ce dernier kiff. A cela s’ajoute une carte cadeau ainsi que le cultissime pot de départ. Cela va sans dire.  

 

✹ ✹ ✹

Lire aussi :

☞ « Et notre impact dans tout ça ? » qui revient sur notre engagement social et écologique
☞ « 5 conseils pour réussir son entretien d’embauche (chez Morning) » pour ceux qui souhaiteraient postuler (on vous attend, venez !)

☞ « Sport et bien-être chez Morning » : pour tous, partout, tout le temps.« 
☞ « L’entreprise du futur ou la fin du double jeu » (Tribune de Clément Alteresco sur Usbek et Rica)

François Bénard

Responsable éditorial, Morning.

François est responsable éditorial chez Morning. Ce qu'il préfère dans cette aventure ? Les rencontres et les échanges avec les voisins pour se réinventer en permanence.