Espaces & design

L’art de la table, par Morning.

La table "Colonnade" de la salle Gabriel - Morning, Concorde.

En juin 2021, Morning a pris ses quartiers au sein du prestigieux Hôtel de la Marine, emblème de la Place de la Concorde à Paris. Ce nouvel espace de travail compte pas moins de 17 salles de réunion. Toutes ces pièces sont équipées d’éléments mobiliers parmi lesquels des tables sur-mesure conçues et réalisées par Morning, au sein de l’atelier de Bagnolet.
Des tables aux noms éloquents : la Rivoli, la Galerie, la Brancusi, la Colonnade, la Concorde… Autant d’appellations qui évoquent un usage particulier, une inspiration formelle ou l’histoire d’un lieu qui a vu défiler les siècles. Voici quelques mots sur certaines des pièces réalisées par Julian Langevin et Romain Delègue, designers de mobilier au sein de l’équipe Morning.

La Rivoli :
« Un vrai jeu d’arcades »

Modèle sur-mesure conçu par l’atelier Morning, la Rivoli est un format carré en chêne massif. Son dessin reprend les arcades de la rue de Rivoli et son volume évidé évoque les cours intérieures de l’Hôtel de la Marine. En ajourant le centre, la table allégée présente un chemin plus fin et chaleureux pour rapprocher les personnes assises. Les pieds placés au centre créent un porte-à-faux qui offrent plus de confort à ses occupants.

La table Rivoli dans la salle Schœlcher, Morning Concorde.

Sur les plateaux, les détails jouent sur le fil de bois et proposent des raccords de motifs à 90 degrés souhaités par Julian : « Cet esprit « marqueterie » – qui fait écho à un mobilier de style – permet d’enrichir la forme très simple du plateau. » Tous les boîtiers des prises sont intégrés au plateau de la Rivoli grâce à un placage de chêne identique. Tous les câbles sont invisibles, les boitiers étant reliés les uns aux autres avec une sortie unique sous un pied de table.

La Galerie :
« Un plateau en vitrine »

Le plateau de La Galerie rappelle les tables vitrines des musées qui permettent d’exposer documents et dessins, l’occasion d’un petit clin d’oeil au Musée de la Marine qui occupe les étages inférieurs de l’édifice. Les éléments de décoration placés sous verre permettent de personnaliser le meuble et de lui donner des vies différentes. « Les utilisateurs pourront aussi se l’approprier et faire évoluer la table selon leurs envies, au fil des années. » nous précise Julian. Les piètements reprennent l’idée des colonnes en façade de l’hôtel de la Marine dans un langage plus contemporain. Le motif des fûts est repris sur les arêtes car il offre un véritable gain de surface, au-delà de son intérêt esthétique.

La table Galerie dans la salle Schœlcher, Morning Concorde.

La table Galerie est déclinée dans un grand format supporté par des tréteaux plus robustes qui accueillent les éléments techniques (port usb, prise, etc). De beaux détails de découpe permettent de mettre en valeur la qualité du bois en chêne massif. « L’idée était de révéler cette matière travaillée à l’atelier Morning de Bagnolet. Ce test grandeur nature est parfaitement réussi ! » nous explique Julian.

Autre qualité de la table Galerie souligné par son designer : « Cet assemblage très simple ne contient aucun élément de quincaillerie. Pour le recyclage, c’est un vrai atout car les différents éléments pourront intégrer les filières bois et verre très simplement.« 

La Brancusi :
« Ce pur complément d’objets »

La Table Brancusi est un hommage au sculpteur Constantin Brâncuși. Le langage formel de l’artiste est évoqué dans ce volume épuré, composé de deux hémisphères elliptiques empilés l’un sur l’autre. Ces deux ensembles donnent l’impression d’un déséquilibre apparent, malgré une surface de contact réelle très importante.

La table Brancusi de la salle Maupassant – Morning, Concorde.

Son plateau de 120 cm de diamètre est en corian, son piètement est un MDF laqué (composite de fibres de bois) – matériau intéressant qui ne se déforme pas avec le temps et reste peu onéreux.
Comme pour les autres modèles, toute la partie technique est intégrée dans l’objet avec une sortie unique de l’ensemble des câbles pour faire oublier l’aspect technique de la table. Les câbles électriques sont dissimulés, le sol de la salle de réunion reste net et sans obstacle. 

La Colonnade :
« Une façade de plein pied »

La table Colonnade mesure 3,60 mètres, une longueur monumentale répartie sur deux plateaux. Une composition souhaitée par Julian, à juste titre : « Pour éviter d’avoir une table trop imposante qui empêcherait les échanges, nous avons choisi de la dissocier en deux éléments distincts qui s’appuient l’un sur l’autre. Un jeu sur le sens du fil de bois nous permet aussi d’accompagner le dialogue entre ces deux formes. »

La table Colonnade de la salle Fontanieu – Morning, Concorde.

Pour solidariser les plateaux, une traverse relie l’ensemble supporté par des piètements qui reprennent les motifs des colonnes de la façade. Une teinte de gris très clair sur la partie basse du plateau et les piètements permettent de faire émerger le plateau supérieur. Les éléments techniques sont dissimulés par des couvercles plaqués qui reprennent les mêmes motifs que ceux du plateau.

La Concorde :
« Une table agora »

La Table Concorde est composée d’un plateau monumental de 4,50 mètres de long et 2 mètres de large, réalisé en corian. Cette matière minérale mêlée à une résine – simple à ouvrager – permet de créer des formes complexes. Celle de la Concorde représente un large ruban reprenant la forme de la place du même nom, pour un dialogue direct avec le panorama visible depuis les fenêtres. « Ce chemin de table fermé et rond permet d’éviter l’effet repoussoir que pourrait avoir un plateau aussi énorme » nous explique Julian.

La table Concorde de la salle Gabriel – Morning, Concorde.

Les gradins qui rythment la découpe intérieure du plateau n’est pas sans évoquer le cirque romain et les gradins d’une agora. Cet élément d’architecture permet de donner un relief particulier en évitant d’être prétentieux. Le choix de piétements simples va dans le même sens, il s’agit d’éviter l’ajout d’autres éléments formels qui viendraient compliquer l’ensemble.

***

☞ Pour aller + loin : lire l’article Morning à l’Hôtel de la Marine, les coulisses d’un chantier”

François Bénard

Responsable éditorial, Morning.

François est responsable éditorial chez Morning. Ce qu'il préfère dans cette aventure ? Les rencontres et les échanges avec les voisins pour se réinventer en permanence.